BUDAPEST, KAZAN ET DOHA : Dernière ligne droite vers TOKYO !

BUDAPEST, KAZAN ET DOHA : DERNIÈRE LIGNE DROITE VERS TOKYO !

 

Privées de compétitions depuis mars 2020, nos équipes de France retrouveront tour à tour les pistes internationales lors des trois prochaines semaines. L’enjeu sera de taille pour les sabreurs hommes et les épéistes dames, les deux dernières équipes tricolores encore à la quête de leur billet pour les Jeux olympiques de Tokyo !

Enfin ! Un an après l’arrêt des compétitions internationales, les pistes d’escrime vont à nouveau vibrer à Budapest (coupe du monde sabre), Kazan (coupe du monde épée) et Doha (Grand Prix fleuret). Ces trois tournois constitueront la dernière opportunité pour décrocher une qualification par équipe aux prochains Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet – 8 août 2021) où, pour la première fois dans l’histoire des Jeux, les six épreuves par équipe seront disputées (jusqu’à présent, un système de rotation par arme retirait à chaque édition deux épreuves par équipe). L’enjeu sera donc de taille puisque la qualification d’une équipe assure la présence de trois tireurs dans le tableau individuel contre un seul en cas de non-qualification.

A Budapest, du 11 au 14 mars, si les sabreuses tricolores ont déjà décroché leur billet pour Tokyo, les hommes joueront leur destin olympique. « Nous étions très mal partis pour cette qualification mais la victoire à Varsovie en février 2020 nous a remis dedans, explique Jean-Philippe Daurelle, entraîneur national au sabre. La crise a cassé cette spirale, mais tout est encore possible. A Budapest, il faudra terminer devant la Russie qui nous devance de 4 points. » Un objectif auquel il veut croire. « Je suis très content de ce qu’on a fait pendant cette année malgré la situation, poursuit-il. Nous partons sereins avec beaucoup d’envie et de détermination. Nous avons pris le parti de vouloir progresser dans notre escrime et je crois que nous l’avons réalisé. Mais l’entraînement est très différent de la compétition où il y a beaucoup de stress à gérer. Surtout quand il y a une sélection olympique en jeu et des conditions très particulières avec une bulle à respecter, des gens masqués etc. Mais on ne va pas se cacher derrière ça. »

La coupe du monde d’épée de Kazan (Russie), du 19 au 23 mars, constituera la dernière chance pour les épéistes dames de rejoindre les hommes, premiers au classement mondial et déjà assurés d’aller à Tokyo défendre le titre olympique conquis à Rio. La tâche des Françaises sera particulièrement ardue. « Nous n’avons pas entièrement notre destin entre nos mains, confie Jean-François Di Martino, entraîneur national épée dames. Nous allons nous battre avec l’Estonie et l’Ukraine mais les performances de l’Italie et de l’Egypte vont aussi entrer en compte. Même si nous devons nous passer d’Auriane Mallo qui attend un heureux événement, nous avons un groupe fort avec 4 filles dans le top 20 mondial. La préparation a été longue et bonne mais comme toutes les autres nations, nous n’avons pas de repères après cette année sans compétition. Mais il n’y a pas de fébrilité et nous avançons tous ensemble. »

Déjà qualifiés tant chez les hommes que chez les femmes, les fleurettistes aborderont le Grand Prix de Doha, du 26 au 28 mars, avec l’ambition de confirmer ou d’améliorer leur classement international, mais aussi, à titre individuel, de marquer les esprits des commissions chargées des sélections pour Tokyo.

A noter que dans cette période difficile, dans une volonté de soutien aux athlètes et aux clubs, la Fédération française d’escrime prendra en charge le déplacement et l’hébergement de l’ensemble des tireurs sélectionnés pour ces trois épreuves (contre 4 à 5 tireurs habituellement).

« C’est une manière de récompenser l’ensemble des tireurs des équipes de France qui, depuis un an, travaillent tous ensemble et résistent dans des conditions difficiles, précise Bruno Gares, le président de la FFE. Nous avons toujours pensé que le succès vient du collectif, celui-ci incluant les clubs qui soutiennent leurs athlètes au quotidien. Ainsi, à Budapest, Kazan et Doha, c’est toute l’escrime française qui sera derrière nos 6 équipes de France, en particulier celles qui n’ont pas encore obtenu leur ticket olympique. J’ai confiance dans leur capacité à se transcender, à mettre en œuvre tout le travail engagé avec leur staff. Elles seront au rendez-vous, j’en suis convaincu. »

SÉLÉCTIONS

SABRE DAMES
BRUNET Manon
LEMBACH Charlotte
BERDER Cecilia
BALZER Sara
QUEROLI Caroline
NOUTCHA Sarah Camille
RIFKISS Margaux
VONGSAVADY Malina
GIMALAC Margaux
POUPINET Anne
LUSINIER Kelly
CLAPIER Faustine
SABRE HOMMES
APITHY Bolade
ANSTETT Vincent
SEITZ Tom
LAMBERT Maxence
PATRICE Jean Philippe
PIANFETTI Maxime
COLLEAU Charles
PATRICE Sebastien
DUBARRY Baptiste
BARLOY Edouard
BIBI Eliott
BALLORCA Fabien
ÉPÉE DAMES
CANDASSAMY Marie Florence
EPEE Dimodi Laurence
GORAM Melissa
JACQUES ANDRE COQUIN Josephine
LOUIS MARIE Alexandra
LUTY Aliya
NGOM Helene
VITALIS Coraline
NABETH Camille
VANRYSSEL Eloise
VON KERSSENBROCK Diane
TAHE Oceane
ÉPÉE HOMMES
BOREL Yannick
BARDENET Alexandre
JERENT Daniel
GUSTIN Ronan
CANNONE Romain
FAVA Alex
GALLY Aymerick
BONNAIRE Jonathan
BIABIANY Mathias
MIDELTON Luidgi
PHILIPPE Arthur
NGUEFACK Lilian
SÉLÉCTIONS FLEURET À VENIR

PROGRAMME

>> Coupe du monde de Budapest – sabre hommes et dames – du 11 au 14 mars 2021

  • Sabre hommes individuel : qualifications le 11/03, tableau final le 13/03
  • Sabre hommes par équipe : tableau final le 14/03
  • Sabre dames individuel : qualifications le 12/03, tableau final le 13/03
  • Sabre dames par équipe : tableau final le 14/03

Live et résultats  https://fie.org/competitions/2021/160

>> Coupe du monde de Kazan – épée hommes et dames – du 19 au 23 mars 2021

  • Épée hommes individuel : qualifications le 19/03, tableau final le 21/03
  • Épée hommes par équipe : tableau de 32 et tableau de 16 le 22/03, quarts, demies et finale le 23/03
  • Épée dames individuel : qualifications le 20/03, tableau final le 21/03
  • Épée dames par équipe : tableau de 32 et tableau de 16 le 22/03, quarts, demies et finale le 23/03

Live et résultats  https://fie.org/competitions/2021/104

>> Grand Prix de Doha – fleuret hommes et dames – du 26 au 28 mars 2021

  • Fleuret hommes individuel : qualifications le 26/03, tableau final le 28/03
  • Fleuret dames individuel : qualifications le 27/03, tableau final le 28/03

Live et résultats → https://fie.org/competitions/2021/121

 

 

© FFE

Contactez-nous 📲